résidu


résidu

résidu [ rezidy ] n. m.
• 1331 « reliquat d'un compte »; lat. residuum
1(répandu XXe) (Concret) Ce qui reste. « Mendier des résidus de tabac » (Céline). Le passé « ne se manifeste pas [...] par des monuments, mais par des résidus » (Sartre).
Reste sans valeur; déchet. détritus, rebut; ordure. « De quels amalgames de résidus [...] de quelles balayures excrémentielles » (Bloy).
2(Abstrait) Reste; ce qui subsiste. « Le résidu de la sagesse humaine » (Joubert). L'absurde « est seulement un résidu de l'expérience de ce monde » (Camus). Cour. Reste inutilisable, plus ou moins répugnant et sans valeur. « La racaille des estaminets, le résidu des brasseries » (Huysmans).
3(1762; « dépôt » h. XIVe) Ce qui reste après une opération physique ou chimique. Résidu qui se dépose. boue, lie, tartre. Résidus de combustion. cadmie, cendre, mâchefer, scorie. Utilisation des résidus par l'industrie. Phys. nucl. Résidus de fission : produits directs de fission ou de leur désintégration. — Biochim. Constituant élémentaire d'une macromolécule biologique. Les résidus constitutifs des protéines sont les acides aminés.
4Log. Méthode des résidus, par laquelle on retranche d'un effet ce qui résulte de lois ou d'éléments connus, pour réduire le phénomène à un reste ou pour prouver un rapport de causalité entre deux phénomènes.

résidu nom masculin (latin residuum, de residere, rester) Matière qui subsiste après une opération physique ou chimique, une transformation industrielle, une fabrication, en particulier après extraction des produits de plus grande valeur. En raffinage, liquide lourd en fond de colonne. Quantité d'urine qui reste dans la vessie après miction, chez les malades souffrant de rétention d'urine. ● résidu (difficultés) nom masculin (latin residuum, de residere, rester) Orthographe Finale en u, à la différence de abus et de début, rebut. ● résidu (expressions) nom masculin (latin residuum, de residere, rester) Méthode des résidus, l'une des méthodes inductives préconisées par Stuart Mill, et qui consiste à retrancher d'un phénomène complexe certaines composantes dont on connaît déjà les causes, afin de trouver par élimination les causes des composantes restantes. ● résidu (synonymes) nom masculin (latin residuum, de residere, rester) Matière qui subsiste après une opération physique ou chimique, une...
Synonymes :
- débris
- déchet

résidu
n. m. Ce qui reste.
|| Déchet, détritus. Résidus industriels.
|| CHIM Ce qui reste d'une substance soumise à une opération physique ou chimique. Résidus de combustion.
|| LOG Méthode des résidus, qui consiste à retrancher d'un phénomène les effets auxquels on peut assigner des causes connues et à examiner le reste pour tenter d'en découvrir l'explication.

⇒RÉSIDU, subst. masc.
A. — Sens techn.
1. COMM., vx. ,,Le restant`` (Ac. 1835). Synon. excédent. Résidu du compte. Pour le résidu nous en composerons. Il m'a fait son billet du résidu. Les dépenses prélevées, il s'est trouvé un faible résidu (Ac. 1835).
2. CHIM. Matière qui reste (à partir d'une ou plusieurs substances ayant subi quelque manipulation). Synon. déchet. Résidu de charbon et de fer; résidu de combustion, de distillation; récupération, traitement des résidus. Lorsque (...) une eau paraîtra présenter quelque chose d'intéressant, on pourra en faire évaporer une portion, et on rapportera le résidu, bien étiqueté, pour être examiné avec soin au retour (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 179).
3. GÉOL. Reste d'un processus géologique. Peu à peu les silicates alcalins qu'elles [les roches granitiques] renfermaient sont entraînés, laissant un résidu argileux, analogue au kaolin (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 56).
4. LOG. Méthode des résidus. Méthode inductive, de John Stuart Mill, qui consiste à connaître les causes des éléments inconnus d'un phénomène en éliminant la partie dont on connaît déjà les causes. La force de ce fait, c'est qu'il est déterminé par la méthode scientifique des résidus. Voyant tout ce qu'on a pu, on voit précisément tout ce qu'on ne peut pas (BLONDEL, Action, 1893, p. 332).
5. MATHÉMATIQUES
a) ,,Il se dit en Arithmétique du nombre qui reste d'une division. Le résidu de cette division est treize`` (Ac. 1835).
b) Résidu des puissances. Ce qui reste après l'extraction des racines. (Dict. XIXe et XXe s.).
6. PHYSIOL. Ce qui reste de la digestion. L'estomac et les intestins ébauchent des simulacres de digestion, dont les résidus (...) forment cette matière noirâtre et tenace, dont les enfans nouveaux-nés ont le canal alimentaire plus ou moins farci (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 289).
B. — Littéraire
1. Sans nuance péj. Ce qui reste. L'air est sombre, et de longues fumées stagnantes surnagent, telles que le résidu de quelque bûcher barbare (CLAUDEL, Connaiss. Est, 1907, p. 96).
2. Avec nuance péj. Ce qui reste au fond, déchet.
a) [À propos d'une chose] Et, comme il laissait au fond des casseroles un résidu infect, Adèle expliquait qu'il n'était pas même économique (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 337).
b) Empl. abs. [Terme d'injure] Le Gendarme: Qu'est-ce qui te prend? Résidu! Tu te sens le besoin que je t'apprenne la délicatesse (AUDIBERTI, Quoat, 1946, 2e tabl., p. 54).
3. Au fig. Si mon après-midi avait laissé en moi d'autres résidus, plus profonds peut-être, ils ne devaient venir à ma connaissance que bien plus tard (PROUST, Prisonn., 1922, p. 198).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694-1740: re-; dep. 1762: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) 1331 « reliquat d'un compte » (GIRY, Les Etablissements de Rouen, t. 2, p. 139); b) ca 1380 « ce qui reste » (JEAN LEFÈVRE, Trad. La Vieille, 10 ds T.-L.); c) 1694 math. résidu d'une division (Ac.); 2. a) 1377 « matière qui se dépose, pus » (LANFRANC, Chirurgie, trad. 1480, chap. VI, hapax); b) 1762 chim. (Ac.); c) 1800 géol. (BOISTE). Empr. au lat. residuum, neutre subst. de l'adj. residuus « qui est de reste » (résider). Fréq. abs. littér.:250. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 204, b) 142; XXe s.: a) 360, b) 595. Bbg. QUEM. DDL t. 29. — TLF. Nancy. Notes de lexicogr. crit. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 24, n ° 1, p. 234.

résidu [ʀezidy] n. m.
ÉTYM. 1331, « reliquat d'un compte »; du lat. residuum.
1 Vx. Reliquat d'un compte. Excédent.(1718). Math. Reste de la division de deux nombres entiers.
2 (V. 1360; répandu XXe). Concret. Ce qui reste. || Mendier des « résidus de tabac » (Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 85).
1 (…) le passé (…) ne se manifeste pas, comme chez nous, par des monuments, mais par des résidus. C'est un résidu le pont de bois qui, à Chicago, enjambe un canal à deux pas des gratte-ciel les plus hauts du monde.
Sartre, Situations III, p. 105.
Cour. (Péj.). Déchet, détritus, rebut; ordure.
2 J'ai beau patauger, depuis vingt ans, dans les immondices de Paris, je n'arrive pas à découvrir de quels amalgames de résidus sébacés, de quelles balayures excrémentielles (…) purent être formés les sales enfants de bourgeois (…)
Léon Bloy, la Femme pauvre, I, XIII.
3 (Av. 1824). Abstrait. (Didact.). Sans valeur péj. Ce qui subsiste en dernière analyse. || Derrière les nuances individuelles, il subsiste une sorte de résidu psychologique stable (→ Mentalité, cit. 2; et aussi percevoir, cit. 5, Bergson).
3 Le résidu de la sagesse humaine, épuré par la vieillesse, est peut-être ce que nous avons de meilleur.
Joseph Joubert, Pensées, VII, XXXIX.
4 (L'absurde) est seulement un résidu de l'expérience de ce monde.
Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 57.
4 Cour. Reste inutilisable, sans valeur, plus ou moins répugnant. || Un résidu, une lie,… un fond (cit. 6) de cuve.
5 Les autres clapotaient en troupe dans les bas-fonds. C'était la racaille des estaminets, le résidu des brasseries.
Huysmans, Là-bas, II.
5 (Attestation isolée, XIVe, « dépôt »). Chim., techn. (1740). Ce qui reste après une opération physique ou chimique. || Résidu qui se détache, se dépose, tombe… Boue, copeau, débris, déchet, dépôt, fond, lie, limaille, tartre. || Résidus de combustion. Cadmie, calamine, cendre, cretons, culot, mâchefer, scorie (→ Grille, cit. 18). || Résidus de distillation : produits de queue (brai, goudron; drêche). || Résidu d'une substance pressée, infusée. Marc (2. Marc). || Résidu de criblage (criblure), de la mouture des grains (son). || Résidu des cannes à sucre, après extraction du jus (bagasse). || Résidu des analyses d'alchimistes. Caput mortuum.Récupération, traitement, utilisation des résidus par l'industrie.(1964). Phys. || Résidus de fission : produits directs de fission ou de leur désintégration. || Les résidus de fission agissent comme des poisons dans un réacteur en affectant l'économie des neutrons.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Physiol. || Résidus de la digestion. Excrément, fèces (→ Digestif, cit. 1).
Géol. Reste, résultat matériel d'un processus géologique (→ Dolomitique, cit. 1). || Résidus argileux (→ Glissement, cit. 6).
Chim. générale. Radical (II. A. 2.). On dit aussi reste, groupe, groupement.
6 (1875). Log. || Méthode des résidus, par laquelle on retranche d'un effet ce qui résulte de lois ou d'éléments connus, pour réduire le phénomène à un reste (Herschel), ou pour prouver un rapport de causalité entre deux phénomènes (J. Stuart Mill).
(1903, in Rev. gén. des sc.). Math. || Théorie des résidus.
DÉR. Résiduaire, résiduel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Residu — Résidu Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un résidu peut être : En alimentaire : un sous produit des récoltes ou de la transformation des aliments, voir Valorisation de sous… …   Wikipédia en Français

  • residu — RESIDU. s. m. Le restant. Residu de compte. le residu d une division. je vous ay donné tant sur ce que je vous devois; pour le residu, nous en composerons. il m a fait son billet du residu. Il ne se dit guere que des sommes d argent, & commence à …   Dictionnaire de l'Académie française

  • résidu — (ré zi du) s. m. 1°   Ancien terme de commerce. Restant. Résidu de compte.    On dit aujourd hui reliquat. 2°   En arithmétique, nombre qui reste d une division. Le résidu de cette division est 6.    On dit plus ordinairement le reste.    En… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RÉSIDU — s. m. T. de Commerce. Le restant. Résidu du compte. Pour le résidu, nous en composerons. Il m a fait son billet du résidu. Les dépenses prélevées, il s est trouvé un faible résidu. Il a vieilli : on dit, Reliquat.   Il se dit, en Arithmétique, Du …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Résidu — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un résidu peut être : En alimentaire : un sous produit des récoltes ou de la transformation des aliments, voir Valorisation de sous produits… …   Wikipédia en Français

  • RÉSIDU — n. m. Ce qui reste. Le résidu d’un compte. Il est vieux. On dit aujourd’hui Reliquat. En termes de Chimie, il se dit de la Matière qui reste après une opération chimique. Les cendres, traitées par l’eau bouillante, abandonnent la potasse et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • résidu — likutis statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Tai, kas lieka medžiagą sudeginus, nudistiliavus, išgarinus, persijojus ir pan. atitikmenys: angl. residue vok. Rest, m rus. остаток, m pranc. résidu, m …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • residu — Le Residu, Residuum, Quod superest, Reliquum …   Thresor de la langue françoyse

  • résidu — nm. rézidu (Albanais.001). E. : Beurre, Drêche, Écobuage, Marc, Tartre, Tourteau. A1) rillons, au pl. en sav., cretons, résidu croustillant de la fonte de la graisse de porc (du gras du lard, du saindoux), peau croustillante qui reste au fond du… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • residu — re|si|du Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.